Students who do not respect the due date of payment are subject to sanctions as described in the E-Enrollment agreement. 


However, students who face unexpected financial hardship that prevents them from paying either the amount due for the school year or any remainder may submit a request to pay after the due date, which is 15 August. This request must be duly documented so it can be reviewed by the office of the registrar before it is accepted. 

For example, documents may include:

- official letters from banks refusing to lend a student loan,

- certificate of serious health condition,

- certificate of unemployment,

- death certificate of parent (father, mother),

- natural or home disaster, 

or any other document of the same kind.


Any fraudulent declaration shall be sanctioned.

Beware that in case your request is accepted, you'll be required to pay at the minimum a 600-euro fee per year  to initiate a delayed payment contract. Any further modification will be subject to additional fees.

Late payment interests might also be charged. Therefore we highly recommend that you consider all of your options such as student loans.


For example, one of our dual degree Centrale-ESSEC student made the following calculation:

"borrowing 19,800€ at 0.8% from a French bank over 3 years generates 245.14€ interest in total.

the loan must be over 8 years minimum before the 600-euro fee becomes interesting"


Delayed payments must be received by Accounting by the end of the school year for which the request has been accepted.

If payments are delayed for too long, students must be aware that delayed payments for one year will accrue to the due payments of the following year.


******************

Les étudiants qui ne respectent pas la date d'échéance s'exposent aux sanctions prévues dans la E-convention d'inscription.


Cependant, les étudiants à qui surviennent des difficultés pécuniaires imprévues les empêchant de payer soit le montant total annuel, soit un reliquat de l'année, peuvent solliciter une dérogation à la date d'échéance qui est le 15 août. Dans ce cas, ils doivent justifier de leur requête afin que celle-ci puisse être examinée par le bureau du registraire avant acceptation.

Par exemple, les justificatifs peuvent inclure les suivants:

- lettres officielles de la part de banques ayant refusé le prêt étudiant,

- certificat de maladie grave ou terminale,

- attestation de chômage,

- certificat de décès de parent (père, mère),

- catastrophe naturelle ou du foyer,

ou tout autre document de cette nature.


Toute déclaration frauduleuse sera sanctionnée.

Veuillez noter qu'en cas d'acceptation, vous devrez régler des frais de gestion de dossier de 600 euros par an pour mettre en oeuvre un contrat de paiement tardif. Toute modification ultérieure fera l'objet de frais supplémentaires.

Des intérêts de retard pourraient aussi être facturés. C'est pourquoi nous vous recommandons fortement d'examiner toutes les options telles que des prêts d'études.


Par exemple, l'un de nos étudiants en double diplôme Centrale-ESSEC nous fait part du calcul suivant:

"un prêt à la banque de 19 800 € à 0,8% sur 3 ans amènera à 245,14€ d'intérêt au total. 

Il faut que le prêt s'étende sur au moins 8 ans avant que les frais de dossier de 600€ soient intéressants."


Ces paiements tardifs doivent être reçus par les services comptables avant la fin de l'année scolaire pour laquelle la requête a été acceptée.

Si ces paiements tardent trop longtemps, les étudiants doivent prendre garde au fait qu'ils se cumuleront aux paiements dûs de l'année suivante.